Politicians and Election, Vote in Freedom, Actively Participate in Democracy, Vote for Change, Online referendum
left right close

Nicolas Sarkozy

> France > Politicians > Union pour un Mouvement Populaire > Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy is ready for your opinion, support and vote. Vote online NOW!
UMP
 
photo Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy - for

Un avocat et homme d'État français. Le membre du Conseil constitutionnel français depuis 2012. | A French prominent politician.
 NO! Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy - against

Cliquez, si vous ne soutenez pas Nicolas Sarkozy. Dire pourquoi. | Click, if you do not support Nicolas Sarkozy. Say why.

Online election results for "Nicolas Sarkozy" in graph.

graph
Graph online : Nicolas Sarkozy
Full functionality only if Javascript and Flash is enabled
> Nicolas Sarkozy >

Biography

[+] ADD

FRA:

 

Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy, né le 28 janvier 1955 à Paris, est un avocat et homme d'État français. Il est président de la République française de 2007 à 2012.

 

Avocat de profession, il occupe d'abord les fonctions de maire de Neuilly-sur-Seine, député des Hauts-de-Seine, ministre du Budget et porte-parole du gouvernement, ministre de la Communication ou encore de président par intérim du Rassemblement pour la République (RPR). À partir de 2002, il est notamment ministre de l'Intérieur, ministre de l'Économie et des Finances et président du conseil général des Hauts-de-Seine ; il est alors l'un des dirigeants les plus en vue de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), dont il devient le président en 2004.

 

Il remporte l'élection présidentielle de 2007 avec 53,06 % des suffrages exprimés au second tour, face à la candidate socialiste Ségolène Royal. Son mandat de président de la République française est marqué, entre autres, par une rupture de style par rapport à ses prédécesseurs, par plusieurs réformes comme celle des universités en 2007 ou des retraites en 2010, et par l'impact de grands événements internationaux tels que la « Grande Récession » et la crise de la dette dans la zone euro. Candidat à sa réélection à l'élection présidentielle de 2012, il recueille 48,36 % des votes exprimés au second tour, où il est battu par le candidat socialiste François Hollande.

 

Depuis son départ de la présidence, il est membre de droit du Conseil constitutionnel.

 

Famille et vie privée

Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa est le fils de Pal Sarközy de Nagy-Bocsa, immigré hongrois, et d'Andrée Mallah qui est d'origine française (Rhône-Alpes) par sa mère et juive séfarade (de Salonique, Empire ottoman) par son père. Le couple a deux autres garçons : Guillaume (1951) et François (1959). Après avoir divorcé de sa femme, Pal Sarkozy se remarie trois fois ; de son troisième mariage avec Christine de Ganay naissent deux autres enfants : Caroline (1967) et Olivier (1969).

 

Nicolas Sarkozy s'est marié trois fois et il est père de quatre enfants : Pierre (1985) et Jean (1986), nés de son mariage avec Marie-Dominique Culioli (mariés en 1982, divorcés en 1996), Louis (1997), né de son mariage avec Cécilia Ciganer-Albéniz (mariés en 1996, divorcés en 2007), et Giulia (2011), née de son mariage avec Carla Bruni-Tedeschi (mariés en 2008).

 

Détail des fonctions et mandats

Fonctions politiques

  • 1977 : membre du comité central du Rassemblement pour la République (RPR)
  • 1978 - 1979 : délégué national des jeunes du RPR
  • 1981 : président du comité national des jeunes en soutien à Jacques Chirac pour l'élection présidentielle
  • 1988 : secrétaire national du RPR, chargé de la Jeunesse et de la Formation
  • 1989 : secrétaire national du RPR, chargé de l'Animation, de la Jeunesse et de la Formation et co-directeur de la liste d'union pour les élections européennes
  • 1992 - 1993 : secrétaire général adjoint du RPR, chargé des fédérations
  • 1995 : porte-parole d'Édouard Balladur pour l'élection présidentielle
  • 10 juillet 1997 - 6 février 1998 : coordinateur et porte-parole de la direction provisoire du RPR
  • 6 février 1998 - 4 octobre 1999 : secrétaire général du RPR
  • 16 avril 1999 - 4 décembre 1999 : président par intérim du RPR ; tête de la liste RPR-DL aux élections européennes
  • 3 mai 2000 : élu président du comité départemental du RPR des Hauts-de-Seine
  • 28 novembre 2004 - 14 mai 2007 : président de l'Union pour un mouvement populaire (UMP)

 

Fonctions locales

  • 1977 - 2007 : conseiller municipal de Neuilly-sur-Seine
  • 1986 - 1988 : vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine, chargé de l'Enseignement de la culture
  • 1985 - 1988 : conseiller général des Hauts-de-Seine pour le canton de Neuilly-sur-Seine-Nord
  • 29 avril 1983 - 7 mai 2002 : maire de Neuilly-sur-Seine (puis adjoint « hors rang »)
  • 1983 - 1988 : conseiller régional d'Île-de-France
  • 2004 - 2007 : conseiller général des Hauts-de-Seine pour le canton de Neuilly-sur-Seine-Nord
  • 1er avril 2004 - 14 mai 2007 : président du conseil général des Hauts-de-Seine (démission après son élection à la présidence de la République)

 

Fonctions parlementaires

  • Député de la sixième circonscription des Hauts-de-Seine :
    • 23 juin 1988 - 1er avril 1993 (élu avec 67,35 % des voix au premier tour)
    • 2 avril 1993 - 1er mai 1993 (réélu avec 64,90 % des voix au premier tour ; remplacé par son suppléant, Charles Ceccaldi-Raynaud, après sa nomination au gouvernement)
    • 24 septembre 1995 - 21 avril 1997 (réélu avec 75,96 % des voix au second tour, après la démission de son suppléant)
    • 1er juin 1997 - 7 juin 2002 (réélu avec 56,23 % des voix au premier tour ; remplacé par sa suppléante, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, après sa nomination au gouvernement)
    • 19 juin 2002 - 18 juillet 2002 (réélu avec 68,78 % des voix au premier tour ; remplacé par sa suppléante après sa nomination au gouvernement)
    • 13 mars 2005 - 2 juillet 2005 (réélu avec 70,74 % des voix au premier tour, après la démission de sa suppléante ; remplacé par sa suppléante après sa nomination au gouvernement)

 

  • Député français au Parlement européen :
    • 20 juillet 1999 - 14 septembre 1999 (élu sur le quota réservé à la liste « Union pour l'Europe, l'opposition unie avec le RPR et Démocratie libérale », dont il était à la tête ; en raison de la loi sur le cumul des mandats, mais aussi parce que son rôle était avant tout d'être une « locomotive électorale » — en association initiale avec Philippe Séguin — sans l'objectif de siéger, il choisit de démissionner de son mandat de député européen, Brice Hortefeux lui succédant)

 

Fonctions ministérielles

  • Ministre :
    • 30 mars 1993 - 11 mai 1995 : ministre du Budget du gouvernement Balladur
    • 30 mars 1993 - 19 janvier 1995 : porte-parole du gouvernement du gouvernement Balladur
    • 19 juillet 1994 - 11 mai 1995 : ministre de la Communication du gouvernement Balladur
    • 7 mai 2002 - 30 mars 2004 : ministre de l'Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales dans les premier et deuxième gouvernements Raffarin

 

  • Ministre d'État :
    • 31mars - 29novembre2004 : ministre d'État, ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie dans le troisième gouvernement Raffarin
    • 2juin2005 - 26mars2007, ministre d'État, ministre de l'Intérieur et de l'Aménagement du territoire dans le gouvernement Villepin

 

Présidence de la République

  • 6 mai 2007 : élu président de la République au second tour de l'élection présidentielle
  • 16 mai 2007 : succède à Jacques Chirac en prenant officiellement ses fonctions de président de la République et de Coprince d'Andorre
  • 17 mai 2007 : nomme François Fillon, son conseiller politique, au poste de Premier ministre
  • 18 juin 2007 : après les élections législatives, François Fillon lui remet la démission de son gouvernement. Nicolas Sarkozy le charge alors de former un deuxième gouvernement.
  • 1er juillet 2008 - 31 décembre 2008 : président du Conseil européen
  • 12 novembre 2010 - 4 novembre 2011 : président du G20
  • 13 novembre 2010 : François Fillon lui remet la démission de son gouvernement. Nicolas Sarkozy l'accepte, puis le nomme à nouveau Premier ministre le lendemain et le charge de constituer un nouveau gouvernement.

 

Fonctions juridiques

  • depuis le 15 mai 2012 : membre de droit du Conseil constitutionnel (siège à partir du 19 juin 2012)

 

source

 

 

ENG:

 

Nicolas Sarkozy (born Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa; 28 January 1955) is a French politician who served as the 23rd President of France from 16 May 2007 until 15 May 2012.

 

Before his presidency, he was leader of the Union for a Popular Movement (UMP). Under Jacques Chirac's presidency he served as Minister of the Interior in Jean-Pierre Raffarin's (UMP) first two governments (from May 2002 to March 2004), then was appointed Minister of Finances in Raffarin's last government (March 2004 to May 2005) and again Minister of the Interior in Dominique de Villepin's government (2005–2007).

 

Sarkozy was also president of the General council of the Hauts-de-Seine department from 2004 to 2007 and mayor of Neuilly-sur-Seine, one of the wealthiest communes of France, from 1983 to 2002. He was Minister of the Budget in the government of Édouard Balladur (RPR, predecessor of the UMP) during François Mitterrand's last term.

 

In foreign affairs, he promised a strengthening of the entente cordiale with the United Kingdom and closer cooperation with the United States. During his term, he faced the late-2000s financial crisis (followed by the recession and the debt crisis caused by it) and the Arab Spring (especially in Tunisia, Libya, and Syria). He also married Italian-French singer-songwriter Carla Bruni on 2 February 2008 at the Élysée Palace in Paris.

 

On 6 May 2012, Sarkozy was defeated in the 2012 election by Socialist François Hollande by a margin of 3.2 percent, or 1,139,983 votes. After leaving the office, Sarkozy retired from political life. As a former president, Sarkozy is entitled to de jure membership in the Constitutional Council.

 

Political career

  • President of the French Republic: 2007–2012.
  • Co-Prince of Andorra: 2007–2012.
  • Member of the Constitutional Council of France : since 2012.

 

Governmental functions

  • Minister of Budget and government's spokesman : 1993–1995.
  • Minister of Communication and government's spokesman : 1994–1995.
  • Minister of State, minister of Interior, of the Internal Security and Local Freedoms : 2002–2004.
  • Minister of State, minister of Economy, Finance and Industry : March–November 2004 (resignation).
  • Minister of State, minister of Interior and Land Planning : 2005–2007 (resignation).

 

Electoral mandates

European Parliament

  • Member of the European Parliament : July–September 1999 (Resignation). Elected in 1999.

National Assembly of France

  • Member of the National Assembly of France for Hauts-de-Seine (6th constituency) : 1988–1993 (became minister in 1993) / 1995–2002 (became minister in 2002) / March–June 2005 (became minister in June 2005). Elected in 1988, reelected in 1993, 1995, 1997, 2002, 2005.

Regional Council

  • Regional councillor of Île-de-France : 1983–1988 (Resignation). Elected in 1986.

General Council

  • President of the General Council of Hauts-de-Seine : 2004–2007 (Resignation, became President of the French Republic in 2007).
  • Vice-president of the General Council of Hauts-de-Seine : 1986–1988 (Resignation).
  • General councillor of Hauts-de-Seine, elected in the canton of Neuilly-sur-Seine-Nord : 1985–1988 / 2004–2007 (Resignation, became President of the French Republic in 2007).

Municipal Council

  • Mayor of Neuilly-sur-Seine : 1983–2002 (Resignation). Reelected in 1989, 1995, and 2001.
  • Deputy-mayor of Neuilly-sur-Seine : 2002–2005 (Resignation).
  • Municipal councillor of Neuilly-sur-Seine : 1977–2005 (Resignation). Reelected in 1983, 1989, 1995, and 2001.

 

Political functions

  • President of the Union for a Popular Movement : 2004–2007 (resignation, became President of the French Republic in 2007). Elected in 2004.
  • President of the Rally for the Republic : April–October 1999.
  • General secretary of the Rally for the Republic : 1998–1999.
  • Deputy general secretary of the Rally for the Republic : 1992–1993.

 

Post-Presidency

After his defeat at the 2012 election, Nicolas Sarkozy asked his followers to respect Hollande's victory. He invited his successor with François Hollande to attend his last 8 May Victory in Europe Day commemoration. His last day as President of the French Republic was 15 May.

 

He then went on holiday, invited by several heads of state, clearly signifying that he would not return to national politics in a short term. However, on 8 August, faced with the rising civil war in Syria, he asked the gov. rnment (particularly François Hollande and Laurent Fabius, his Foreign Minister) to act quickly, speaking publicly for the first time since his defeat.

 

source

May 8, 2012

updated: 2013-03-17

ElectionsMeter is not responsible for the content of the text. Please refer always to the author. Every text published on ElectionsMeter should include original name of the author and reference to the original source. Users are obliged to follow notice of copyright infringement. Please read carefully policy of the site.

If the text contains an error, incorrect information, you want to fix it, or even you would like to mange fully the content of the profile, please contact us. contact us..


 
s\'il vous plaît monsieur jintao, sarkozy record, arguments anti sarkozy, Nicolas Sarkozy ..., sarkozy villain, arguments pour voter sarkozy, arguments vote pour sarkozy, argument pour voter sarkozy, obama and sarkozy arguement, argument nicolas sarkozy, sarkozy sondage electionsmeter, villain sarkozy, argument anti sarkozy, sarkozy argument pour voter, nicolas sarkozy biography, nicolas sarkozy carla bruni wedding and more...
load menu