Politicians and Election, Vote in Freedom, Actively Participate in Democracy, Vote for Change, Online referendum
left right close

Bertrand Delanoë

> France > Politicians > Parti Socialiste (PS) > Bertrand Delanoë
Bertrand Delanoë is ready for your opinion, support and vote. Vote online NOW!
PS
 
photo Bertrand Delanoë

Bertrand Delanoë - for

Un homme politique français. | A French politician, member of the Socialist Party (PS).
 NO! Bertrand Delanoë

Bertrand Delanoë - against

Cliquez, si vous ne soutenez pas Bertrand Delanoë. Dire pourquoi. | Click, if you do not support this candidate. Say why.

Online election results for "Bertrand Delanoë" in graph.

graph
Graph online : Bertrand Delanoë
Full functionality only if Javascript and Flash is enabled
> Bertrand Delanoë >

Biography

[+] ADD

FRA:

 

Bertrand Delanoë, né le 30 mai 1950 à Tunis (Tunisie, alors sous protectorat français), est un homme politique français. Membre du Parti socialiste, conseiller de Paris depuis 1977, député de Paris de 1981 à 1986 puis sénateur entre 1995 et 2001, il est maire de Paris depuis mars 2001. Bertrand Delanoë naît le 30 mai 1950 à Tunis d'un père géomètre athée et d'une mère infirmière catholique.

 

Carrière politique

Débuts

Il adhère au PS en 1971. Il fait ses premiers pas en politique dès l'âge de 23 ans, à Rodez, en tant que secrétaire de la fédération socialiste de l'Aveyron. Aux élections municipales de 1977, il est élu au Conseil de Paris. Aux élections municipales de 1983 et 1989, il est candidat sur la liste du 18e arrondissement de Paris. Il est élu député (PS) de Paris en 1981 dans la circonscription de Montmartre (18e arrondissement). Il devient alors porte-parole du PS, soit numéro trois national. En 1988, il est candidat aux élections législatives dans la 18e circonscription de Paris. En 1993, il succède à Georges Sarre (démissionnaire à la suite de son départ pour le Mouvement des citoyens de Jean-Pierre Chevènement), comme président du groupe socialiste, devenant ainsi le chef du principal groupe de l'opposition municipale. En septembre 1995, il est élu sénateur (PS) de Paris et devient secrétaire de la Commission des Affaires étrangères et de la Défense.

 

La mairie de Paris

La gauche (communistes, chevènementistes du MDC et socialistes) est rassemblée derrière la candidature de Bertrand Delanoë. Les Verts, eux, fusionnent comme prévu avec les listes de Bertrand Delanoë dans tous les arrondissements. Le 25 mars 2001, Bertrand Delanoë est élu maire de Paris. Il succède à Jacques Chirac. À la suite de son élection à la mairie, Bertrand Delanoë démissionne du mandat de sénateur qu'il occupe depuis 1995.

 

Réélection à la mairie de Paris

Bertrand Delanoë annonce, le 4 septembre 2007 dans un entretien au journal Le Parisien, sa candidature pour un second (et dernier) mandat aux élections municipales de 2008. Bertrand Delanoë se fixe en effet pour objectif de faire basculer plusieurs arrondissements de droite, le 5e considéré comme le plus susceptible de tomber dans son escarcelle, mais aussi le 1er et le 15e. Le 9 mars 2008, au soir du premier tour, les listes « Un temps d'avance » soutenues par Bertrand Delanoë arrivent largement en tête avec 41,6 % des voix. Pourtant, malgré cette victoire, aucun arrondissement ne bascule à gauche comme le souhaitait le maire de Paris.

 

Congrès de Reims et suite

En mai 2008, Bertrand Delanoë annonce sa candidature au poste de premier secrétaire du Parti socialiste en vue du congrès de Reims, prévu en novembre de la même année. À cette occasion, il publie un livre d'entretiens avec Laurent Joffrin, intitulé De l'audace et dans lequel il s'affirme « libéral et socialiste », affirmation qui lui vaut de s'attirer l'ire de sa principale concurrente dans cette compétition, Ségolène Royal, qui déclare alors que « le libéralisme est une valeur défendue par [les] adversaires [du Parti socialiste] ». Alors qu'il était donné favori par les sondages, la motion qu'il signe recueille 25,24 % des voix le 6 novembre 2008, après quoi il renonce à déposer sa candidature pour le poste de premier secrétaire du PS et apporte son soutien à Martine Aubry. Il se tient dès lors en retrait de la vie politique nationale.  En 2010, il prend position en signant une pétition contre le Boycott d'Israël.

 

source

 

 

ENG:

 

Bertrand Delanoë (born 30 May 1950) is a French politician, and has been the mayor of Paris since 2001. He is member of the Socialist Party (PS).

 

Personal

Bertrand Delanoë was born 30 May 1950 in Tunis, at this time a protectorate of the French colonial empire, to a French mother and a French-Tunisian father. His father was an Atheist (a land surveyor) and his mother a Roman Catholic (a nurse).  Delanoë was one of the first major French politicians to announce that he was gay, during a 1998 television interview (before being elected mayor).

 

Political career

Delanoë has been involved in politics since the age of twenty-three as the secretary of the Socialist federation in Aveyron. He was first elected to the Paris city council in 1977. In 1993, he became the head of the city's Socialist Party. In 1995, he was elected to the French Senate, where he was secretary of the Committee on Foreign Affairs and Defense.

 

Mayor of Paris

Delanoë has been mayor of Paris since 18 March 2001, when control of the city council was won by a left-wing alliance for the first time since the 1871 Paris Commune. His predecessors were Jean Tiberi (1995–2001), and Jacques Chirac (1977–95), who resigned after 18 years as mayor when he was elected president of France. Since becoming mayor, Delanoë's goals have been to improve the quality of life, reduce pollution, and cut down on vehicle traffic within the city (including a plan for a non-polluting tramway to ease Parisian traffic) and pedestrian malls.

 

Olympic bid

The failure to secure the 2012 Summer Olympics for Paris on 6 July 2005 was Delanoë's first major setback as mayor. In the aftermath of the defeat in his Olympic bid, he accused British prime minister Tony Blair of unduly influencing the result in order to secure the games in London. However, Delanoë's popularity in fact rose during July 2005. The French public appeared to have laid more of the blame on President Jacques Chirac, who allegedly said that "the only worse food than British food is Finnish" which is widely believed to have offended two Finnish members of the International Olympic Committee.

 

Potential presidential bid

Delanoë was said to be considering challenging then-current president Sarkozy in the Presidential election in 2012. However, this plan suffered a setback i. November 2008 when he lost the race for the party leadership to Lille mayor Martine Aubry.

 

source

16.07.2010

updated: 2013-03-11

ElectionsMeter is not responsible for the content of the text. Please refer always to the author. Every text published on ElectionsMeter should include original name of the author and reference to the original source. Users are obliged to follow notice of copyright infringement. Please read carefully policy of the site.

If the text contains an error, incorrect information, you want to fix it, or even you would like to mange fully the content of the profile, please contact us. contact us..


 
"bertrand delanoe", betrand delanoë, bertrand delanoe, Bertrand Delanoe, Betrand Delanoë, e-mail bertrand delanoë, Bertrand Delanoë and more...
load menu