Politicians and Election, Vote in Freedom, Actively Participate in Democracy, Vote for Change, Online referendum
left right close

Arlette Laguiller

> France > Politicians > Lutte ouvrière (LO) > Arlette Laguiller
Arlette Laguiller is ready for your opinion, support and vote. Vote online NOW!
LO
 
photo Arlette Laguiller

Arlette Laguiller - for

Une femme politique française d'extrême gauche. | French Trotskyist politician.
 NO! Laguiller

Arlette Laguiller - against

Cliquez, si vous ne soutenez pas Arlette Laguiller. Dire pourquoi. / Click, if you do not support this candidate. Say why.

Online election results for "Arlette Laguiller" in graph.

graph
Graph online : Arlette Laguiller
Full functionality only if Javascript and Flash is enabled
> Arlette Laguiller >

Biography

[+] ADD

FRA:

 

Arlette Laguiller lagɥije, née le 18 mars 1940 à Paris, est une femme politique française d'extrême gauche, appartenant au mouvement Lutte ouvrière. Elle est la première femme à s'être présentée à une élection présidentielle française, et détient à ce jour le record du nombre de candidatures à ce scrutin, avec six candidatures consécutives, en 1974, 1981, 1988, 1995, 2002 et 2007.

 

Arlette Yvonne Laguiller est née dans une famille ouvrière des Lilas marquée par la Seconde Guerre mondiale et les bombardements. Sa mère, catholique, lui fait faire sa première communion. Son père manœuvre et athée, aimait à se définir anarchiste et lui transmet son goût pour la lecture : enfant, elle s’invente des maux de gorge pour pouvoir rester à la maison avec un livre. À cette époque, elle forge ses premières notions politiques. Elle obtient un BEPC au collège des Lilas avant de commencer à travailler dans une agence du Crédit lyonnais à 16 ans comme mécanographe. En 1963, elle est mutée au siège central et y reste durant toute sa vie professionnelle en tant qu'employée et militante syndicale. Alors qu'elle est cadre depuis plusieurs années, elle part à la retraite en 2000.

 

Carrière politique

En 1960, elle participe à sa première action, contre la guerre d'Algérie. Elle adhère au PSU avant de rejoindre l'organisation trotskiste Voix ouvrière. Elle participe à la formation de Lutte ouvrière le 26 juin 1968, puis est choisie, à 33 ans, pour en être la porte-parole nationale aux élections législatives de 1973.

 

Dans les élections, elle défend un programme de défense des intérêts du monde du travail. En 1995, elle défendait ce qu'elle appelait un « programme d'urgence » pour les travailleurs, qui contenait des revendications comme l'interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices, et la levée des secrets bancaires et commerciaux. Elle affirmait que les travailleurs ne pouvaient « compter ni sur la droite, ouvertement au service du grand patronat, ni sur la gauche, hypocritement servile envers lui ».

 

Députée européenne de 1999 à 2004, ses interventions au Parlement européen se sont tournées contre les mécanismes capitalistes et la loi du marché, contre la diminution des salaires et des minima sociaux. Elle y a appartenu au groupe Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL) et était membre de la commission de l'emploi et des affaires sociales, membre suppléante de la commission de développement et de la coopération, et membre suppléante de la délégation à la commission parlementaire mixte UE-Lituanie.

 

Dates importantes

  • 1960 : elle adhère au PSU
  • 1962 : déléguée de la CGT
  • 1965 : exclue de la CGT car trotskiste. Adhère à FO dont elle devient déléguée syndicale
  • 1968 : création de Lutte ouvrière (LO) dont elle devient membre du bureau politique
  • 1971 : candidate aux élections municipales dans le XVIIIe arrondissement de Paris
  • 1973 : candidate aux élections législatives
  • mars - avril 1974 : principale dirigeante de la grève au Crédit lyonnais
  • 1974 : première femme candidate à une élection présidentielle, elle obtient 595 247 voix (2,33 % des suffrages)
  • 1979 : candidate aux élections européennes, tête de liste LO/LCR qui obtient 3,09 % des suffrages
  • 1981 : candidate à l'élection présidentielle, elle obtient 668 057 voix (2,30 % des suffrages)
  • 1988 : candidate à l'élection présidentielle, elle obtient 1,99 % des suffrages
  • 1995 : candidate à l'élection présidentielle, elle obtient 5,30 % des suffrages
  • 1995 - 2001 : conseillère municipale des Lilas (Seine-Saint-Denis)
  • 1998 - 2004 : conseillère régionale d'Île-de-France
  • 1999 - 2004 : députée européenne
  • 21 avril 2002 : candidate à l'élection présidentielle, elle obtient 5,72 % des suffrages et se place en cinquième position sur les 16 candidats présents à ce premier tour
  • 2004 : candidate sur la liste LO-LCR aux élections européennes (battue)
  • 5 décembre 2005 : Arlette Laguiller déclare que sa candidature à l'élection présidentielle de 2007 devrait être la dernière et qu'une jeune militante de Lutte ouvrière lui succèdera la fois suivante. Selon elle, « un vivier de jeunes femmes [...] peuvent jouer ce rôle »
  • 2007 : candidate à l'élection présidentielle, elle n'obtient que 1,33 % des suffrages, son plus mauvais score.

 

source

 

 

ENG:

 

Arlette Yvonne Laguiller (born March 18, 1940) is a French Trotskyist politician. Since 1973, she has been the spokeswoman and the best known leader and perennial candidate of the Lutte Ouvrière (LO) political party. Known to most French people simply by her first name, Laguiller is committed to the cause of the Communist revolution.

 

Career

Born at Les Lilas, Seine-Saint-Denis, France, Arlette joined Lutte Ouvrière in 1968, and became the leader of a 1974 bank workers' strike that began with actions of employees at Crédit Lyonnais.

 

She has been a frequent candidate for the French Presidency, starting with the election of 1974, and continuing through those of 1981, 1988, 1995, 2002, and 2007. During most of these, Laguiller was the only female candidate. Her best result was in 2002 when she came in fifth place and received 5.72% of the vote. In December 2005, Laguiller announced that she would run for President for the sixth and final time in 2007. After finishing a distant ninth in 2007's first round of voting (487,857 votes, totaling 1.33% of the popular vote), for the first time since 1981 she endorsed the Socialist Party candidate (Ségolène Royal) for the second round. In the past, Laguiller and LO have often refrained from openly supporting the Socialist Party and taken a neutral stance in the second round.

 

Popular culture

The puppet show Les Guignols de l'info frequently caricatures Arlette as saying "Travailleurs, travailleuses ! On vous ment, on vous spolie !" ("Female workers, male workers! You are being lied to, you are being robbed!"), using the fact that she would begin most of her many speeches with the formula "Travailleuses, travailleurs!".

 

In 1995, pop singer Alain Souchon recorded the song Arlette Laguiller, commenting that "Her words, of course, may be a little worn-out" but praising her "peppermint-fresh" way of expressing them, and indicating that "When Arlette sings, you feel a real sense of love". He has since lost his soft spot for Laguiller after she refused. to back Jacques Chirac against Jean-Marie Le Pen in the 2002 presidential election and has stated that he won't sing this song again.

 

source

10th November 09, 2011-11-10 

updated: 2013-03-13

ElectionsMeter is not responsible for the content of the text. Please refer always to the author. Every text published on ElectionsMeter should include original name of the author and reference to the original source. Users are obliged to follow notice of copyright infringement. Please read carefully policy of the site.

If the text contains an error, incorrect information, you want to fix it, or even you would like to mange fully the content of the profile, please contact us. contact us..


 
arlette laguiller pogramme 1974, bibliografia de arlette laguiller and more...
load menu